jeudi 17 février 2011

Egyptian Reggae / Jonathan Richman & Modern Lovers vs None Shall Escape the Judgement / Earl Zero



En 1977, Jonathan Richman & The Modern Lovers sortent le single Egyptian Reggae. Instrumental atypique du groupe américain considéré comme précurseur du mouvement punk.

Le succès de ce morceau est sans doute le résultat de cette apparition télévisée, avec servantes égyptiennes et danse du chameau :



Egyptian Reggae est inspiré d’un morceau du jamaïcain Earl Zero None Shall Escape the Judgement, enregistré au départ pour Bunny Lee mais jamais réalisé. Johnny Clarke réenregistre sa voix sur le titre, qui deviendra un succès. Rendons donc hommage au créateur de ce morceau, Earl Zero :


Et la version de Johnny Clarke :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire