lundi 2 mai 2011

Deep Roots Music : à l'origine de la musique jamaicaine (docu intégral)

Le documentaire de Howard Johnson, Deep Roots Music a été produit au début des années 1980, juste après la mort de Bob Marley et montre quelques archives étonnantes et explique comment la musique jamaïquaine s'est développée avant de devenir populaire dans le monde entier.

Interviews, images d'archives et performances lives inédites, avec  la voix off de Mikey Dread.

1ère partie :

Revival : Comment le Kumina, le Poco, le Burru et le Mento, "la musique d'esclaves de l'Afrique", est-elle devenue la forme de danse du ska qui a conquis le monde? Comment les chansons folkloriques et le calypso ont-ils gardé la culture et comment les églises revivalistes ont aquis un mélange de thèmes chrétiens et africains dans le courant dominant jamaïquain. Grandes images des Skatalites, de Count Ossie, de Toots Hibbert, Don Drummond, Jimmy Riley et de Jimmy Cliff.

Ranking Sounds : Le developpement des Sound Systems et les origines étonnantes du deejaying et du toasting. Des images rares de U Roy, de Prince Buster et des Skatalites. Mémoires du terrible et unique Duke Reid aux premiers créateurs du Talk-Over Style, Sir Lord Comic et Count Matchouki, ainsi qu'un aperçu du mythique Sound Systems "Jack Ruby Hi-Power", jouant un samedi soir dans Ocho Rios.




2ème partie :

The Bunny Lee Story : Un grand producteur et sa "famille" d'artistes manifestent comment il s'est fait un nom. Prince Jammy, Wayne Smith, Junior Reed, et toutes les autres pointures, sous la houlette de Bunny Lee. Jackie Edwards, Delroy Wilson, Johnny Clarke et Prince Jazzbo.

Black Ark : Une célébration de l'influence de Rastafari sur le Reggae, y compris de rares images de sa majesté Haile Selassie. Des percussions Nyabinghi (Count Ossie, Tommy McCook et Skully), les Mighty Diamonds et Bob Marley sont représentés. Le côté Lee "Scratch" Perry passant des jours dans sa maison et dans son studo.




3ème partie :

Money In My Pocket : Le rapport en Jamaïque entre politique, commerce et musique. Edouard Seaga et Michael Manley se sont unis sur la scène par Bob Marley au concert de réconciliation One Love Peace Concert pendant la campagne électorale amère et violente. Musique à la radio (Sonia Edwards, Robert Wilson), musique dans les rues (Le van musical de Charlie Ace) et musique dans le studio (Sheila Hylton, Dennis Brown).

Ghetto Riddims : L'île pauvre et la contribution énorme du ghetto à la culture musicale jamaïquaine. Charlie Ace apportant la musique au peuple. Jack Ruby et ses sessions d'audition au coin de la rue attirant de formidables voix et des compositions d'artistes inconnus. Avec les Skatalites, The Mighty Diamonds et Micky Simpson.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire